Cyber News


Mardi, 14 Fév 2017

Un nouveau cheval de Troie étend le malware MIRAI pour pirater davantage de périphériques IoT



cyber security

MIRAI est probablement la plus grande menace basée sur l'IOT à avoir émerger jusqu'à aujourd'hui. Il est apparu en octobre de l'an dernier et a causé une panne Internet énorme en lançant des attaques massives de déni de service distribué contre le fournisseur de DNS populaire Dyn.


Des chercheurs ont maintenant découvert un cheval de Troie, qui cible Windows, conçu dans le seul but d'aider les pirates informatiques à étendre Mirai à d'autres périphériques IoT.


Mirai est un logiciel malveillant ciblant les périphériques de l'Internet-des-Objets (IoT) basés sur Linux. Il scanne les périphériques IoT non sécurisés, les asservit en un réseau de bots et les utilise pour lancer des attaques DDoS. Il se propage sur Telnet à l'aide des données d'identification des périphériques qui sont gardés par défaut depuis leur construction

.

Une fois un périphérique est compromis, le cheval de Troie peut se propager à d'autres périphériques Windows, aidant les pirates à détourner encore plus de périphériques.


Jusqu'à présent, on ne sait pas qui a créé ce Trojan, mais la conception de l'attaque démontre que vos périphériques IoT qui ne sont pas directement accessibles à partir de l'Internet peuvent également être piratés pour rejoindre l'armée de botnets de Mirai.



Source :
New Windows Trojan Spreads MIRAI Malware To Hack More IoT Devices